Joseph Zobel

Le soleil m'a dit … Œuvre poétique

Ibis Rouge

Matoury (Guyane), 2002

bibliothèque insulaire

  

Martinique
parutions 2002
4ème édition du Prix du Livre Insulaire (Ouessant 2002)
Grand Prix des Îles du Ponant
Le soleil m'a dit … Œuvre poétique / Joseph Zobel. - Matoury (Guyane) : Ibis rouge, 2002. - 207 p. ; 22 cm.
ISBN 2-84450-165-6

NOTE DE L'ÉDITEUR : Editée pour la première fois dans son intégralité, l'œuvre poétique de Joseph Zobel donne à voir une facette moins connue mais tout aussi intéressante d'un des écrivains antillais les plus populaires.

Incantation pour un retour au pays natal, dont le titre fait un clin d'œil au chef-d'œuvre d'Aimé Césaire, est un bref recueil daté de 1965, composé de trois chants d'amour à la Martinique, à son peuple chaleureux et aux racines familiales de l'auteur, chants qui laissent sourdre l'angoisse que lui cause l'exil.

Les Poèmes de moi-même, publiés en 1984 lors d'un séjour de Joseph Zobel en Martinique, mêlent les évocations de l'enfance villageoise, les références à l'expérience sénégalaise et des poèmes plus intemporels où le spectacle de la nature et du jardin de l'auteur le disputent à l'introspection et au thème de l'amour, traité avec une légèreté empreinte de mélancolie.

Présentés une première fois en 1994 dans l'ouvrage du même nom, qui mêlait poésie, dessin et extraits du journal personnel de Joseph Zobel, les Poèmes d'Amour et de Silence poursuivent les mêmes thèmes avec une esthétique empreinte de compassion et de sérénité.

Les poèmes les plus récents de Joseph Zobel ont pour leur part été regroupés sous le titre Le Soleil m'a dit, et sont présentés dans un essai de classement thématique : qui voit se succéder l'évocation du monde de l'enfance de Joseph Zobel, le processus de création artistique, le spectacle de la nature et des tableaux plus intimistes sur les rêves, l'Amour, les voyages et le temps qui passe.

EXTRAIT

IKEBANA

Une île
dont on ne sait
si elle est flottante
ou si les fleurs heureuses
qui n'y regrettent nul jardin
n'arrêtaient pas aussi
le cours du temps
pour qu'enfin
l'éternité
nous soit rendue

Poèmes de moi-même, p. 42

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Incantation pour un retour au pays natal », [Anduze] : chez l'auteur, 1965
  • « Poèmes de moi-même », [Anduze] : chez l'auteur, 1985
  • « D'amour et de silence », Fréjus : Librairie Prosveta, 1994
  • « Les jours immobiles, roman antillais », Fort-de-France : Imprimerie officielle, 1946 ; Nendeln (Liechtenstein) : Kraus, 1979 ; sous le titre « Les mains pleines d'oiseaux », Paris : Nlles éd. latines, 1978
  • « Laghia de la mort », Fort-de-France : Bezaudin, 1946 ; Paris, Dakar : Présence africaine, 1978, 1996
  • « Diab'là », Paris : Nlles éd. latines, 1947, 1975, 1989
  • « La rue Cases-Nègres », Paris : J. Froissart, 1950 ; Les Quatre jeudis, 1955 ; Paris, Dakar : Présence africaine, 1983, 1984, 1997
  • « La fête à Paris », Paris : La Table ronde, 1953 ; sous le titre « Quand la neige aura fondu », Paris : Éd. Caribéennes, 1979
  • « Le soleil partagé », Paris, Dakar : Présence africaine, 1964, 1984
  • « Et si la mer n'était pas bleue », Paris : Éd. Caribéennes, 1982
  • « Mas Badara », Paris : Nlles éd. latines, 1983
  • « Gertal et autres nouvelles, suivi d'extraits du Journal [1946-2002] », Matoury (Guyane) : Ibis Rouge, 2002

mise-à-jour : 1er août 2013
Né à Rivière-Salée (Martinique) le 26 avril 1915, Joseph Zobel est mort samedi 17 juin 2006.

Hommage à Joseph Zobel
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX