Josaphat-Robert Large

Les terres entourées de larmes

L'Harmattan

Paris, 2002

bibliothèque insulaire

   
Haïti
parutions 2002
4ème édition du Prix du Livre Insulaire (Ouessant 2002)
ouvrage sélectionné
Les terres entourées de larmes / Josaphat-Robert Large. - Paris : L'Harmattan, 2002. - 306 p. ; 22 cm. - (Lettres des Caraïbes).
ISBN 2-7475-2591-0

NOTE DE L'ÉDITEUR : Les terres entourées de larmes se déroule dans une prose limpide, mobile, sans fadeur ni froideur d'écriture. Tout y est : l'amour, la mort, la misère, la répression, les vicissitudes de l'idéal démocratique. Dans ce roman, autour du noyau central d'une résidence centenaire gravitent les membres de l'illustre famille Cadet et toute une cohue de petites gens du plus bas de l'échelle sociale. Saint-Fils, le fou de La Fossette, poète, voyant et philosophe, tient de Diogène le Cynique par son anticonformisme. Ce personnage de la ville du Cap, symbole de la misère aussi bien qu'allitération poétique, est issu d'une plèbe qui se juxtapose à l'élite haïtienne (représentée par Auguste Cadet) sans toutefois s'y opposer.

Selon le procédé des cercles concentriques, dans son évolution constante, la résidence en question agence les étapes d'un parcours que prolonge la mouvance de certains des personnages vers la France, la République dominicaine, la Martinique et, à un moindre degré, vers le Mexique.

Bien que dans le domaine des sentiments, l'espace d'un amour jugé inébranlable se voit momentanément réduit par l'empiétement du passé sur le présent, l'itinéraire des passions progresse dans les méandres du labyrinthe des rapports humains, vers un espace ouvert. Ce qui fait que Les terres entourées de larmes est non seulement une histoire d'amour, mais une histoire des grandes amours.

N Donald Assali

EXTRAIT

Le fou atteignit sans difficulté la plate-forme de couleur jaune, où il se mit à courir. À sauter de joie. À crier de joie. À hurler. La terre paraissait toute petite à ses pieds, semblable à un ballon dirigeable s'en allant au gré du vent. Il vit au loin un tas de pays. Devant lui, il y avait les États-Unis et le Canada. À droite, il y avait l'Europe. Derrière lui, l'Amérique du Sud. Plus près de son pays : les îles et les terres entourées de larmes des Antilles. Et, à gauche, l'Asie et l'océan Pacifique. Il réalisait alors un rêve de jeunesse : visiter tous ces continents, toutes ces nations étrangères. Il reprit donc sa danse de joie, se remit à crier, à hurler.

p. 60

Josaphat-Robert Large est né à Jérémie (Haïti) en 1942 ; depuis 1995, il partage son temps entre les États-Unis d'Amérique et Haïti ; auteur de recueils de poèmes et de romans, il travaille à l'écriture d'un nouveau roman, « L'avenir au tournant de la route ».
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Les nerfs du vent », Paris : P.-J. Oswald, 1975
  • « Chute de mots », Paris : Éd. Saint Germain-des-Prés, 1989
  • « Les sentiers de l'enfer », Paris : L'Harmattan, 1990
  • « Pè sèt ! », Miami : Mapou, 1994, 1996
  • « Les récoltes de la folie », Paris : L'Harmattan, 1996
  • « Partir sur un coursier de nuages », Paris : L'Harmattan, 2008
Sur le site « île en île » : dossier Josaphat-Robert Large

mise-à-jour : 5 juillet 2009

Prix France/Caraïbes 2003

(Association des écrivains de langue française)

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÈNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX