Issa Asgarally

L'interculturel ou la guerre, préface de J.M.G. Le Clézio

Presses du M.S.M.

Port-Louis (Maurice), 2005

bibliothèque insulaire

      

édité dans l'océan Indien
Maurice, Rodrigues, Chagos, …
parutions 2005
8ème édition du Prix du Livre Insulaire (Ouessant 2006)
ouvrage en compétition
L'interculturel ou la guerre / Issa Asgarally ; préface de J.M.G. Le Clézio. - Port-Louis (Maurice) : Presses du M.S.M., 2005. - 120 p. ; 21 cm.
ISBN 99903-31-17-0

Quand les sociétés réputées les plus avancées sont déchirées en leur cœur par des tensions mortifères, l'exemple de l'île Maurice doit retenir l'attention. Sur cette île d'une superficie inférieure à 2 000 km2 — indépendante depuis 1968 —, vivent harmonieusement plus d'un million d'habitants issus d'Afrique, d'Asie et d'Europe avec leurs cultures, leurs langues, leurs religions … un véritable manteau d'Arlequin.

Depuis quelques années pourtant, une menace plane sur ce qui pourrait et devrait rester un modèle offert au reste du monde. Prenant la mesure de cette vulnérabilité, Issa Asgarally réfléchit ici aux conditions d'un nouvel élan auquel il assigne un sens, seul susceptible à ses yeux d'assurer sa survie : au multiculturalisme, qui met l'accent sur les différences et ne peut conduire qu'au repli identitaire, il oppose l'interculturel, concept qui privilégie l'unité fondamentale des hommes et des femmes en tant qu'êtres humains (p. 113), et base sur laquelle peut s'établir un système équilibré d'échange, en veillant à ce que celui-ci se déroule entre partenaires égaux, qui jouissent d'une égalité sur le plan de la confiance en soi, de l'accès à l'espace public ou encore du pouvoir économique et politique (p. 27).

On retiendra de cette proposition la place qu'elle accorde à la culture et à l'enseignement, sans sous-estimer les résistances et pesanteurs à vaincre sur l'île Maurice, en dépit de l'expérience acquise dans la cohabitation de groupes sociaux hétérogènes, et … a fortiori dans les pays moins ouverts à « l'art de vivre ensemble » (p. 8).

J.M.G. LE CLÉZIO

[…]

Issa Asgarally n'est pas le produit de la culture française. On peut même affirmer qu'il n'est pas le produit d'une culture purement occidentale. Il est avant tout un Mauricien, né à Port Louis, dans le quartier de Ward IV où se rencontraient chaque jour toutes les communautés et toutes les religions. Sa langue d'universitaire est l'anglais, sa langue de culture le français, et sa langue de tous les jours le créole. C'est cette identité multiple qui constitue l'originalité de sa pensée. Nourri des humanités classiques de l'Occident, et de la dialectique des grands contemporains, Edward Said, Michel Serres, Amin Maalouf, Umberto Eco ou Sanjay Subrahmanian, Issa Asgarally utilise ces éléments formateurs pour les refondre dans le creuset de l'interculturel, et pour, dit-il, « déconstruire les récits coloniaux qui opposent les peuples et les cultures ». Il met au jour une autre interprétation vigoureuse, libre des idées reçues et des a priori de l'histoire.

L'île Maurice, son pays, peut sembler infime par sa taille et son pouvoir économique. Mais il est vaste par l'expérience. Maurice, comme la plupart des îles à sucre colonisées par l'Europe a connu tout ce qui fait notre siècle : l'ére cruelle de l'esclavage, l'avènement de l'ère industrielle et l'immigration, la modernité et l'indépendance, et les difficultés consécutives à l'universalisation du capitalisme, ainsi que la manne et les dangers du tourisme à outrance. Ce petit pays a véritablement tout connu, tout vécu, sauf une chose qu'il ne saurait envier aux grandes nations, la guerre.

Le pacifisme, à Maurice, n'est pas une idée intellectuelle, ni un luxe de philosophe. Il est une absolue nécessité. Lorsque, en 1999, à la suite du décès en prison du chanteur créole Kaya, les deux principales communautés de Maurice, Indo-Mauriciens et Créoles étaient sur le point de s'affronter, chacun a pu mesurer la fragilité du multiculturalisme. Le rêve de l'arc-en-ciel est menacé à chaque instant par l'enfermement dans l'identité communautaire. S'il condamne le manichéisme populiste de Samuel Huntington — et à travers lui la doctrine de l'affrontement des civilisations et les thèses de Davide Rapoport et de l'Institut de Recherches pour la Guerre et la Paix, qui ont inspiré la politique extérieure américaine depuis des décennies — Issa Asgarally se refuse également à un optimisme béat.

Plus que jamais, la question qu'il pose est urgente, inévitable. A la lumière de la réalité quotidienne, tandis que se développent des combats et des doctrines d'un autre âgee, son livre nous met en face du dilemme contemporain : si nous ne réalisons pas, maintenant, l'interculturel sur cette planète qui est notre île à tous, préparons-nous à voir nos enfants entrer dans la guerre.

Préface, pp. 3-5

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • Issa Asgarally (dir.), « J.M.G. Le Clézio Prix Nobel de littérature : hommages, témoignages, analyses », Quatre Bornes (Maurice) : Italiques (Hors Série), 2009
  • Issa Asgarally, « L'île Maurice des cultures », Vacoas (Maurice) : Le Printemps, 2006
  • Issa Asgarally en coll. avec Hubert Gerbeau et Jean-François Reverzy, « De l'esclavage », Saint Denis (La Réunion) : Grand océan, 2005
  • Issa Asgarally (éd.), « Poèmes autour du monde », Port-Louis (Maurice) : M.S.M., 2003
  • Issa Asgarally (éd.), « Education et culture à l'aube du troisième millénaire / Education and culture at the dawn of the third millenium » actes du colloque de 1998, Reduit (Maurice) : Mauritius Institute of Education, Vacoas (Maurice) : Le Printemps, 1999
  • Issa Asgarally (éd.), « Etude pluridisciplinaire sur l'exclusion à l'île Maurice », Port-Louis (Maurice) : Imprimerie du gouvernement, 1997
  • Issa Asgarally en coll. avec Sydney Selvon et Abhimanyu Unnuth, « L'île Maurice : son peuple, ses cultures », Quatre-Bornes (Maurice) : Arc-en-ciel, 1988
  • Issa Asgarally, « Littérature et révolte », Port-Louis (Maurice) : Le Flamboyant, 1985
  • Issa Asgarally, « La révolte des esclaves dans les Mascareignes : l'affaire Ratsitatane », Sainte Clotilde (La Réunion) : Goutte d'eau dans l'océan, 1980

mise-à-jour : 27 avril 2010

« La place de la littérature dans l'interculturel »,
entretien de Boniface Mongo-Mboussa
avec Issa Asgarally

Africultures, 19 janvier 2006


   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX