Anthony Phelps

Les doubles quatrains mauves

Éd. Mémoire [mail]

Port-au-Prince, 1995

bibliothèque insulaire
   
édité en Haïti
Les doubles quatrains mauves / Anthony Phelps. - Port-au-Prince : Ed. Mémoire, 1995. - 63 p. ; 20 cm.

NOTRE LIBRAIRIE, n° 133, janvier-avril 1998 : Anthony Phelps, un des principaux animateurs de la vie culturelle haïtienne dans les années 50 et 60, est l'auteur d'un roman (Moins l'infini, 1973) traduit en plusieurs langues. Mais il est surtout un poète, dont les œuvres ont été publiées en Haïti […] comme à Montréal, où le poète exilé a pu travailler comme journaliste et comme homme de radio […], mais aussi à Paris […] et à La Havane […].Sa poésie, profondément ancrée dans le pays natal, a été douloureusement marquée par l'expérience de l'exil.

Avec Les Doubles Quatrains mauves […] il condense, dans la forme brève du quatrain en vers libres, les images maîtresses qui composent le puzzle de son expérience. Il invente une forme sculpturale (qui peut rappeler celle inventée à la fin du siècle dernier par Jean Moréas dans ses Stances) : deux quatrains bien découpés sur la page, dans une énigmatique superposition. Des quatrains « mauves » : la synesthésie reste mystérieuse, même si un des derniers poèmes rapporte le « mauve » à la montagne, par opposition au « bleu-vert équivoque » de la mer.

[…]

Jean-Louis Joubert

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Eté », Port-au-Prince : Imprimerie N.A. Théodore (Samba), 1960
  • « Présence », Port-au-Prince : s.n. (Haïti Littéraire), 1961
  • « Eclats de silence », Port-au-Prince : Art graphique presse (Haiti Littéraire), 1962
  • « Points cardinaux », Montréal : Holt, Rinehart & Winston, 1967
  • « Mon pays que voici [suivi de] Les dits du fou-aux-cailloux », Paris : Pierre-Jean Oswald, 1968
  • « Le conditionnel », Montréal : Holt, Reinhart & Winston (Théâtre vivant, 4), 1968
  • « Et moi, je suis une île », Ottawa : Leméac (Francophonie vivante), 1973
  • « Moins l'infini (roman haïtien) », Paris : Editeurs français réunis, 1973 ; Montréal : CIDIHCA, 2002
  • « Mémoire en colin-maillard », Montréal : Nouvelle optique (Caliban & Cie), 1976 ; Montréal : CIDIHCA, 2001
  • « Motifs pour le temps saisonnier », Paris : Pierre-Jean Oswald (J'exige la parole, 48) 1976
  • « La bélière caraïbe », La Habana : Casa de las Americas, 1980 ; Montréal : Nouvelle optique, 1980
  • « Même le soleil est nu », Montréal : Nouvelle optique, 1983
  • « Haïti ! Haïti ! » avec Gary Klang, Montréal : Libre expression, 1985
  • « Orchidée nègre », Montréal : Triptyque, 1987
  • « Mon pays que voici », contribution au recueil collectif A peine plus qu'un cyclone aux Antilles, Cognac : Le temps qu'il fait, 1998
  • Carl Hiebert (phot.), « Paroles et lumières : Haïti : Where light speaks » textes de Syto Cavé, Anthony Phelps et Sandy Noble Yates, Missisauga (Ontario), Columbus (Ohio) : International Child Care, 1999
  • « Immobile voyageuse de Picas et autres silences », Montréal : CIDIHCA, 2000
  • « Femme Amérique », Trois-Rivières (Québec) : Ecrits des forges ; Marseille : Autre temps, 2004
  • « Paul Laraque : vingt ans sous les drapeaux, entre Marx et Breton », Montréal : Caliban, 2004
  • « Une phrase lente de violoncelle », Montréal : Éd. du Noroît, 2005
  • « La contrainte de l'inachevé », Montréal : Leméac, 2006
  • « Mon pays que voici » nouv. éd., Montréal : Mémoire d'encrier, 2007
  • « Le mannequin enchanté », Montréal : Leméac, 2009
  • « Une plage intemporelle », Montréal : Éd. du Noroît, 2011
  • « Nomade je fus de très vieille mémoire », Paris : Bruno Doucey (Tissages), 2012
Sur le site « île en île » : dossier Anthony Phelps

mise-à-jour : 4 juillet 2012
COUV
Robert Berrouët-Oriol

De l'omertá à la défaite de la pensée critique :
retour sur « la geste » d'Anthony Phelps


Montréal, 27 juin 2012
une adresse indispensable pour trouver les livres édités en Haïti :

communication plus

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX