Jean Giraudoux

Suzanne et le Pacifique

Le Livre de poche - Biblio, 3277

Paris, 1997

bibliothèque insulaire

      

des femmes et des îles
îles désertes
Suzanne et le Pacifique / Jean Giraudoux ; introduction et notes par Lise Gauvin ; notice de Linda Lê. - Paris : Librairie générale française, 1997. - 220 p. ; 18 cm. - (Le Livre de poche-Biblio, 3277).
ISBN 2-253-93277-9
Du Limousin au Paradis, la route est directe, et bien des voies relient les pensionnaires aux îles désertes (la plus économique consistant à rester chez soi et à rêver …)

Philippe Berthier, Suzanne et le Pacifique, ou du naufrage sur une île déserte …

Difficile de ne pas mentionner « Suzanne et le Pacifique » dans une recension d'œuvres associant femmes et îles … Giraudoux feignait d'innover en envoyant son héroïne dans le Pacifique : « Les femmes existaient, les îles existaient ; on ne parlait guère dans la vie, si on la prenait un peu au sérieux, que des îles et des femmes, et personne n'avait songé à unir — dans la crainte de quelle explosion du cœur ? — ces deux éléments fondamentaux ! » 1.

Mais il faut se garder de prendre Giraudoux au pied de la lettre : l'île de Suzanne ressemble trop à un reflet (inversé ?) de Bellac 2 ; et si Suzanne renvoie à Robinson  pour souligner ce en quoi elle s'en distingue , elle ne manque pas d'affinités avec son créateur.


  1. Extrait d'une préface de Jean Giraudoux à l'édition de 1927 de « Suzanne et le Pacifique » (édition précieuse, illustrée par Jean-Emile Laboureur), cité par Lise Gauvin dans son introduction, p. 5
  2. Suzanne ne l'ignore pas : « [Toulet] me demanda ma province, et se mit alors à me parler du Limousin comme si c'était non point mon pays de départ, mais mon but et un lointain Eden », p. 61
EXTRAIT

Un mendiant ne comprend son infortune qu'en voyant un mendiant, un nègre un nègre, un mort qu'en voyant un mort. Jamais il ne m'était venu à l'idée jusqu'à ce jour, par égoïsme, de comparer mon sort à celui de Robinson. Je n'avais pas voulu admettre que sa solitude effroyable fût la mienne. […] Mais aujourd'hui je feuilletais le livre comme un manuel de médecine sur la maladie qu'on croit soudain la sienne … C'était bien la même … mêmes symptomes, mêmes mots … des oiseaux, des bêtes, un peu de terre entourée d'eau de tous côtés … La nuit tombait, j'allumai deux torches … Seule, seule à la lisière d'un archipel, une femme allait lire Robinson Crusoe.

p. 175

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • Jean Giraudoux, « Suzanne et le Pacifique », Paris : Émile-Paul, 1921
     
  • Jean Giraudoux, « Réflexions sur Robinson Crusoë et les romans d'aventure », Les Feuillets d'art, 15 juillet 1920
  • Jean Giraudoux, « Suzanne seule à l'île de Pâques », Littérature, n° 16, septembre 1920
  • Jean Giraudoux, « Supplément au voyage de Cook », Paris : Grasset (Cahiers rouges), 2000 (rééd.)
     
  • Jean-Marie Gautier, « Giraudoux et le Pacifique », Journal de la Société des Océanistes, n° 17, Paris, 1961
  • Charles Krance, « Giraudoux's Suzanne et le Pacifique : text, topoi and community », Australian journal of french studies, vol. XVI, mai-août 1977
  • Philippe Berthier, « Suzanne et le Pacifique, ou du naufrage sur une île déserte comme moyen non certes le plus court mais peut-être le plus sûr de rentrer chez soi pour une jeune fille de Bellac (Haute-Vienne) », Silex, n° 14, 1979
  • Sylviane Coyault et Michel Lioure (dir.), « Des Provinciales au Pacifique », Clermont-Ferrand : Association des publications de la Faculté des lettres et sciences humaines, 1994
  • Gilles Deleuze, « L'île déserte et autres textes », Paris : Les Éd. de Minuit,, 2002
  • Odile Gannier, « Giraudoux-Pacifique », in L'insularité, études rassemblées par Mustapha Trabelsi, Clermont-Ferrand : Presses universitaires Blaise Pascal, 2005

mise-à-jour : 10 septembre 2013

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX