Déwé Gorodé

Utê Mûrûnû, petite fleur de cocotier

Éd. Grain de Sable

Nouméa, 1994

bibliothèque insulaire
   
édité en Nouvelle-Calédonie
des femmes et des îles
Utê Mûrûnû, petite fleur de cocotier / Déwé Gorodé. - Nouméa : Grain de sable, EDIPOP, 1994. - 93 p. ; 21 cm.
ISBN 2-84170-009-7

ERIC FOUGÈRE : Un conflit de culture entre tradition kanake et modernité sociale, incarné par l'opposition tribu/Nouméa, constitue le sujet d'Utê Mûrûnû. Son sous-titre, petite fleur de cocotier, rappelle une permanence du thème végétal, qui s'articule en l'occurence au symbole féminin du cocotier dans la vision kanake. Un refus d'alliance avec le clan des maternels occasionne un divorce avec la tribu paternelle et met l'accent sur une relation compensatoire entre grand-mère et petite-fille. A travers quatre générations de femmes, portant toutes le nom de leur aïeule en rébellion contre l'ordre, Déwé Gorodé revient sur la condition féminine au sein de la société kanake.

« L'Echo de Narcisse, ou les voix du miroir : La nouvelle en Nouvelle-Calédonie », Thamyris, n° 8 (2001), p. 165

EXTRAIT

Porteuses de semences, nous étions lardées d'interdits, marquées de tabous comme autant de pierres pour obstruer la vie. Ornières de plaisir, nous devenions des Eva mordues par le serpent inventé par les prêtres de la nouvelle religion. Adi, perles noires du mariage coutumier, nous étions échangées comme autant de poteries scellant une alliance entre deux guerres. Voies et pistes interclaniques, nous survivions tant bien que mal à nos enfances et à nos pubertés trop souvent violées par des vieillards en état de lubricité. Prestige, virilité, guerre, des concepts mâles pour la grande case des hommes bâtie sur le dos large des femmes ! Partage, solidarité, humilité, paroles féminines conçues, nourries, portées dans nos entrailles de femmes battues ! Auu ! Tu le sais déjà, petite sœur, ce monde érigé sur notre ventre, nos bras, notre tête, cet univers parasitant notre corps, n'est qu'un leurre qui nous force à la soumission. Mais il est tout aussi vrai, petite mère, que tous les hommes ne sont que nos fils ! Et si nous n'avons pas demandé à venir au monde, si nous n'avons pas choisi de naître femmes, nous n'avons qu'une vie, ici et maintenant, alors tentons au moins de la vivre au lieu de la subir !

Extrait cité par Eric Fougère in : « L'Echo de Narcisse, ou les voix du miroir : La nouvelle en Nouvelle-Calédonie », p. 165

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Sous les cendres des conques », Nouméa : Edipop, 1985
  • « Par les temps qui courent … », Nouméa : Grain de Sable, 1996
  • « L'agenda » (nouvelles), Nouméa : Grain de Sable, 1996
  • « Dire le vrai / To tell the truth » avec Nicolas Kurtovitch, Nouméa : Grain de Sable, 1999, 2000
  • « Le vol de la parole » avec Weniko Ihage, Nouméa : Edipop, 2002
  • « The Kanak apple season : selected short ficition of Déwé Gorodé » ed. and translated by Peter Brown, Canberra : Pandanus books, 2004
  • « Sharing as custom provides : selected poems of Déwé Gorodé » ed. and translated by Raylene Ramsay and Deborah Walker, Canberra : Pandanus books, 2005, 2007
  • « L'épave », Nouméa : Madrépores, 2005, 2007
  • « 30 ans du PALIKA : en chemin vers la citoyenneté », Nouméa : Edipop, 2006
  • « Graines de pin colonnaire », Nouméa : Madrépores, 2009
  • « Tâdo tâdo wéé ! ou No more baby », Papeete : Au Vent des îles, 2012
Sur le site « île en île » : dossier Déwé Gorodé

mise-à-jour : 9 février 201
Pacific Book'In Distribution
(catalogue en ligne de livres édités en Nouvelle-Calédonie)
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX