Pierre Ottino-Garanger

Archéologie chez les Taïpi : Hatiheu, un projet partagé aux îles Marquises

Au Vent des îles
/ IRD Éditions

Papeete & Paris, 2006
bibliothèque insulaire
   
édité à Tahiti
livres sur les Marquises
parutions 2006
Archéologie chez les Taïpi : Hatiheu, un projet partagé aux îles Marquises / Pierre Ottino-Garanger. - Papeete : Au Vent des îles ; Paris : IRD éditions, 2006. - 175 p. : ill. ; 30 cm.
ISBN 2-909790-17-7 (Au Vent des îles) ; 2-7099-1586-3 (IRD)

L'archéologie, souvent considérée comme une sorte de luxe ou de curiosité émanant de pays privilégiés et ne débouchant sur aucune réponse aux demandes et besoins locaux, est aux Marquises comme sans doute en bien d'autres endroits éloignés, tenus en marge des mouvements du monde moderne et dont les cultures ont été maltraitées par l'Histoire une nécessité tant économique que sociale, culturelle et identitaire, assurant une liaison entre le passé, le présent et l'avenir, tout en participant à la cohésion sociale et intergénérationnelle. Loin d'être un frein au développement, elle en serait plutôt le garant.

L'Archéologie partagée, p. 93

NOTE DE L'ÉDITEUR : Cet ouvrage aborde de façon originale l'aventure récente d'une poignée d'hommes et de femmes désireux que leur pays, leur Fenua, cette vallée d'Hatiheu ainsi que d'autres comme Hapatoni, Puamau … vivent, belles, accueillantes et bien plus : qu'elles leur survivent. Sur tout un territoire dont s'éteignaient petit à petit les noms, l'âme et le sens, il fallut repousser la « brousse », faire entrer la lumière et doucement suivre l'étonnant maillage de murs et de plates-formes de pierres, parfois mégalithiques. Couvertes de mousses, de fougères, de racines, de branches et de troncs, ces structures avaient ponctué et accompagné leurs cheminements quotidiens. Là, sous le coupe-coupe et à travers des milliers de relevés, elles se dévoilaient, redevenaient le cœur d'un hameau, une gigantesque place de fête, puis une autre, les rochers ornés livraient leurs formes, leurs regards, leurs personnages … les arbres leur présence et leur ombrage.

Ainsi, de ce passé enfoui, sombre et prestigieux, surgissait l'âme d'un peuple dans ce qu'elle pouvait avoir de plus abouti. Il fallut dégager sans heurter, découvrir puis comprendre ce que fut autrefois le cadre de vie des Anciens, leurs lieux de réjouissance et de mort, la façon dont ils occupèrent l'espace et le mirent en valeur. Passé et présent se mêlèrent pour ne plus faire qu'un, au fil des longues journées, des mois et des années où jeunes et vieux Marquisiens, de rares Hao'e venus de loin, firent progressivement surgir ces lieux de leur gangue de verdure et de mystère !

Photos, croquis et plans illustrent ces moments, ce travail à plusieurs mains, et aussi le bonheur que fut cette expérience inoubliable et l'amitié qui en naquit, la fierté et la réussite qui en surgit et qu'il fallait partager, comme un savoir, un témoignage pour les générations qui suivent, un héritage bien plus vaste que l'apparence, les moyens et la volonté de chacun. C'est aussi un instantané : l'image d'un patrimoine qui dépasse largement l'horizon des crêtes Taïpi !


Pierre Ottino-Garanger, docteur en archéologie préhistorique, est chercheur à l'Institut de recherche pour le développement ; il consacre ses recherches à l'évolution des cultures et à l'organisation de l'espace ches les sociétés du Pacifique. Parmi ceux qui ont participé à ses côtés aux travaux sur le site d'Hatiheu : Marie-Noëlle de Bergh, Yvonne Katupa, Lucien Kimitete, Dominique Cadilhac, Ru'a Puhetini, Bertrand Gérard, Frédérique Valentin, Paul Tetahiotupa.

SOMMAIRE

Te tau aka me te tumu
Les racines et le tronc

  1. Préambule
  2. Rappel des travaux archéologiques aux Marquises
  3. Société et habitat
    - aperçu de la société marquisienne
    - organisation de l'habitat
    - l'accès à la mer
    - les espaces de culture
    - le centre de la communauté
    - le lieu de résidence
    - les lieux de rassemblement ou tohua
    - les endroits marqués par une présence sacrée
  4. Milieu insulaire, peuplement et cadre d'installation
    - milieu naturel et peuplement : l'univers marin et insulaire
    - espace de vie et installation : l'univers de la vallée
    - répartition territoriale des clans :

    -
    île de Nuku Hiva et vallée de Hatiheu
    - territoire et implantation : l'univers local
    - occupation du sol :

    -
    les ensembles de Takahia-Kamuihei-Teiipoka
    - Gestion de l'environnement et
    appropriation de l'espace :
    -
    du bas vers le haut
    - L'espace recomposé : la postérité de Tahakia
  5. Recherches sur la partie haute de Teiipoka
    - introduction
    - données physiques du terrain et choix de l'implantation
    - chronologie relative
    - pétroglyphes, dalles sur chant et pierres à cupules
    - pakeho, un bref état de la question
    - caractéristiques du pakeho du paepae 15 et vestiges humains
    - répartition spatiale des vestiges
    - interprération
  6. Synthèse
    - univers maritime et insulaire, de l'ouest vers l'est
    - univers insulaire et vallique, du bas vers le haut

Te tau makamaka me te 'au
les branches et le feuillage

  1. Évolution du territoire
    - image actuelle
    - entre présent et passé
  2. Territoire et identité, entre passé et avenir
  3. Archéologie, restaurations, identité et développement
    - contexte des recherches et renouveau culturel
    - renouveau culturel, survie et identité
    - indentité, archéologie et développement choisi
    - l'archéologie partagée

Images et moments partagés

Annexes

  • Légende de Keikahanui
    - d'après Tahiahiko
    - d'après Keo Kekaha Pahuatini
  • Lexique
  • Bibliographie
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE

mise-à-jour : 27 novembre 2006

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX