Jean-Marc Cotta

Cap-Vert, l'archipel hors du temps

éd. par l'auteur [mail]

Rébénacq, 2005

bibliothèque insulaire
   
parutions 2005
8ème édition du Prix du Livre Insulaire (Ouessant 2006)
distinction : « regard poétique »
Cap-Vert, l'archipel hors du temps / textes et photographies de Jean-Marc Cotta ; préface de Jean-Yves Loude. - [Rébénacq] : Jean-Marc Cotta, 2005. - 125 p. : ill. ; 22x27 cm.
ISBN 2-9524793-0-5

NOTE DE L'ÉDITEUR : Perdu au milieu de l'Atlantique, il est un rêve qui s'appelle Cap-Vert. Poussières de terre oubliées des Hommes, l'archipel fleurit au gré des vents et de l'histoire. 2005 fête ses 30 bougies d'indépendance et c'est en musique que le Cap-Vert déambule parmi les contrées méconnues et mythiques.

Ce livre est une invitation au voyage, un élogue de la lenteur, où doucement nos pas nous mènent à la découverte de ces lambeaux de terre. Paysages sublimes et variés, travaux agricoles, farniente, ambiance de pêche ou encore rencontres humaines … C'est un regard en profondeur, un kaléidoscope de détails, petits riens qui font la vie. Un itinéraire d'ethnologie amoureuse, agrémenté de textes poétiques pour se laisser bercer par la grandeur de cœur de ce si petit pays.

Cabotage de mots.

JEAN-YVES LOUDE : […]

Au terme de cinq siècles d'attente et de retours, ce pays est un miracle. Il a franchi la frontière de l'indépendance. Il a pris sa part de liberté. Son peuple flagellé est debout. Et quand, au sortir de l'épreuve, il danse, les dos sont droits, les poitrines collées, les ventre aimantés, les âmes amantes, les sens alertés. Il résiste, ce peuple à la beauté âpre et flagrante, il résiste en chantant et en ensemençant. Il résiste et proclame que, malgré son histoire ou grâce à elle, il ne ressemble à aucun autre peuple. Il est riche de sa pauvreté qui est dignité, de sa paix qui est dignité, de son désir de vivre qui est dignité. Il est riche de son amour sans faille pour une terre ingrate où poussent émotion et dignité. Le Cap-Vert sait que le monde ne peut plus se passer de sa mélodie.

Et en voici la preuve.

Il existe des êtres comme Jean-Marc Cotta qui traversent les vagues pour approcher ses rivages, pour connaître ses replis, pour s'abriter auprès des gens. Des êtres comme Jean-Marc Cotta qui sont prêts à tout donner pour divulguer ce que le Cap-Vert leur a appris. Ses photos témoignent de ses choix, de ses avarices, de ses arrêts sur humanité, de ses rencontres sans préméditation, de ses regards sur de révélateurs détails comme les pieds et les mains de ceux qui inlassablement plantent des graines dans la poussière de juillet, gravissent des pentes, réparent des filets, lancent des barques sur des eaux dangereuses, plongent dans des fonds risqués, pilent le maïs, caressent la farine, broient la canne, récoltent l'ivresse, font l'amour pour peupler l'Atlantique, œuvrent à rêver et ne relâchent jamais leur effort pour survivre.

Regardez les images cueillies par ce photographe amoureux, cet arpenteur exigeant. Elles reflètent la lenteur du marcheur qui s'arrête souvent, qui revient sans cesse sur ses pas pour comprendre, qui sait que les Autres sont notre seule vraie richesse.

Préface, p. 5

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Cap-Vert, voyage au cœur de la sôdade » textes et photographies de Jean-Marc Cotta, Paris : Transboréal, 2013

mise-à-jour : 1er août 2014

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX